Le Nom-du-Père

Tirant parti de la connotation divine du grand Autre dont on veut qu’il soit à l’écoute des prières qu’on lui adresse, Lacan a défini la notion de « Nom-du-Père » qui est un signifiant auquel on assigne le rôle de référent du grand Autre, afin de valider cet Autre que l’on adjure.

Article à la une

Publié le
Classé dans Grand Autre

Le grand Autre

Lacan appelle grand Autre le champ du langage. Il s’agit d’une ingénieuse métaphore qui personnalise et transcende le langage, en faisant ressortir son « omnipotence » sur les sujets humains qui lui sont aliénés, et en faisant oublier ce qu’il est techniquement, c’est-à-dire une colonie de signifiants.

Article à la une

Publié le
Classé dans Grand Autre
Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer