Le transfert est une inter-signifiance spécifique

Le transfert prend appui sur une relation d’inter-signifiance spécifique au cours de laquelle un sujet barré s’adresse à un autre sujet barré en lui prêtant le statut d’un « sujet supposé savoir » … des secrets.
En situation de cure analytique, le transfert se manifeste lorsque l’analysant se comporte spontanément avec l’analyste comme s’il attendait de lui une issue à la question du désir.

L’interprétation provoque une coupure

L’interprétation est une intervention qui provoque la coupure signifiante, celle que le désir engendre automatiquement. L’interprétation opère au niveau de l’énonciation en tant que « citation d’un énoncé » qui n’a pas besoin d’exister. Elle n’a pas à être vraie ou fausse. Elle ne sert surtout pas à comprendre. Néanmoins, elle doit déclencher un acte de coupure.

La répétition accomplit une opération de coupure récursive

La répétition accomplit indéfiniment une opération de coupure récursive de l’objet petit a pour trouver du sens.
Puisque l’objet petit a est ce qui « reste », il « reste » à le diviser de nouveau, mais à chaque fois un tour suivant « reste » à faire.
Ce qui se répète, c’est l’opération de division signifiante. Ce ne sont pas les cycles de la nature ni les rythmes biologiques de la vie animale. Ce ne sont pas non plus des souvenirs ni du plaisir.

Symptômes : signes de la relation du sujet au langage

Les symptômes, en tant que signes de la relation du sujet au langage, naissent à partir d’agrégats de chaînes signifiantes, et sont des compositions résultant du travail langagier de l’inconscient. Ils accompagnent de leur refrain persistant la vie quotidienne du sujet, et participent à ériger l’identité de celui-ci dans l’inter-signifiance. L’accumulation progressive des symptômes édifie la personnalité des individus.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer